Japan supports WCO (World Customs Organization)’s Counter-Terrorism Initiative for African Countries

The Government of Japan has decided to provide funding for the amount of approximately 3.2 million USD to the WCO (World Customs Organization) to implement its counter-terrorism initiative for the West-Central African Region.

The WCO will start a security project with this fund to strengthen the capacity of customs administrations in this region to detect materials needed to produce explosive devices. The implementation of the project will reinforce the counter terrorism measures at the borders to prevent the inflow of explosives and arms.

Several items monitored by this project are listed among prohibited items in UN Security Council Resolution 2375, adopted in September 2017 (arms embargo on the DPRK), and this project is expected to contribute to the effective implementation of this UNSC Resolution.

On Tuesday 20 February 2018, H.E. Ambassador Hajime Hayashi met with Dr. Kunio Mikuriya, Secretary General of the WCO at the headquarters of the WCO in Brussels for the exchange of Notes Verbal for the implementation of the project. As well as expressing his gratitude to the Government of Japan for its support, Dr. Mikuriya said that this project aims to address two issues : ensure trade security and promoting trade facilitation at the same time. These missions are definitely in line with the needs of WCO members. He also added that expanding WCO security projects to African region with the support of Japan has extraordinary significance for WCO’s activities.

In this regard, H.E. Ambassador Hayashi emphasised that Japan highly appreciates WCO’s positive activities, under the leadership of Secretary General Dr. Mikuriya, to address the emerging issues WCO member customs administrations are facing, such as anti-terrorism.

Moreover, he pointed out that this funded project has a significant meaning in multiple aspects, such as reinforcing counter terrorism measures, implementation of the UN Security Council resolution and strengthening the capacity building for African member states. In conclusion, he wished the WCO a great success with this project.


180220_wco




<<< Version française >>>

Le Japon soutient l'initiative de l'OMD (Organisation Mondiale des Douanes)
dans sa lutte contre le terrorisme dans les pays africains


Le gouvernement du Japon a décidé de fournir un financement d’environ 3.2 millions de dollars US à l'OMD (Organisation Mondiale des Douanes) afin de mettre en œuvre son initiative de lutte contre le terrorisme dans les régions d’Afrique de l'Ouest et d’Afrique Centrale.

A l’aide de ces fonds, l’OMD lancera un projet de sécurité pour renforcer la capacité des administrations douanières dans les pays de cette régions à détecter les matériaux nécessaires à la production d'engins explosifs. La mise en œuvre du projet renforcera les mesures antiterroristes aux frontières afin d’empêcher l'afflux d'explosifs et d'armes.

Plusieurs éléments placés sous surveillance dans le cadre de ce projet figurent parmi ceux interdits dans la Résolution 2375 du Conseil de sécurité des Nations Unies, adoptée en septembre 2017 (embargo sur les armes en RPDC), et ce project devrait contribuer à la mise en œuvre effective de cette résolution du CSNU.

Le mardi 20 février 2018, S.E. Monsieur Hayashi, Ambassadeur du Japon en Belgique, a rencontré le Secrétaire général de l'OMD, Docteur Kunio Mikuriya, au siège de l'OMD à Bruxelles pour procéder à l'échange de notes verbales pour la mise en œuvre du projet. En témoignant sa gratitude face au soutien du gouvernement japonais, Docteur Mikuriya a déclaré que ce projet visait à répondre à deux défis problèmes, à savoir assurer d’une part la sécurité et, d’autre part, promouvoir la simplification du commerce, ce qui correspond, sans aucun doute, aux besoins des pays membres de l'OMD. Il a également ajoute que le fait d’étendre les projets de sécurité de l'OMD à ces région, africaine, avec le soutien du Japon a une signification importante pour les activités de l'OMD.

A cet égard, S.E. Monsieur Hayashi a souligné que le Japon appréciait grandement les activités positives de l'OMD, sous la direction du Secrétaire général Mikuriya, visant à résoudre les nouveaux défis auxquels sont confrontées les administrations douanières membres de l'OMD, telles que la lutte contre le terrorisme.

En outre, il a mis l’accent sur le fait que les projets financés ont une signification considérable dans de multiples domaines, tels que le renforcement des mesures antiterroristes, la mise en œuvre de la résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies ou encore le renforcement des capacités des pays membres de africains. En conclusion, il souhaite à l'OMD beaucoup de succès dans ce projet.


180220_wco